Quelques conseils pour bien choisir votre robe de mariée

Chères futures mariées, holà à vous !

Tout d’abord, je m’excuse pour les longues semaines qui s’écoulent entre chaque article. Mon bébé fille et la création des Paillettes me prennent tout mon temps et j’avoue qu’en ce moment je sors les rames (et les voiles, et les moteurs et tout ce qui permet à un bateau d’avancer) pour réussir à caser tout ce que je veux faire dans une journée !

Enfin bref, en ce jour béni où j’arrive enfin à produire quelque chose, j’ai envie de vous parler de mon expérience liée à la recherche de ma robe de mariée. Je me rappelle de mon enthousiasme sans bornes lorsque je me suis fiancée et de l’avidité avec laquelle je me suis lancée à la recherche de LA robe.

Trouver ma robe m’a semblé être un véritable challenge et cela pour plusieurs raisons. La première est que je ne savais pas vraiment comment m’y prendre, ni par quel bout commencer. Il existe mille robes, de mille formes différentes, dispersées dans mille endroits du monde.

J’ai dû en essayer au bas mot une trentaine avant de finalement dénicher celle pour laquelle j’ai eu un véritable coup de coeur. Alors aujourd’hui je vous fais part des petites choses que j’aurais bien aimé savoir avant de me lancer dans cette aventure et qui je l’espère, vous faciliteront un peu la tâche.

 

 

Osez sortir du territoire

A titre personnel, je n’ai pas essayé de robes en Suisse. Je n’avais pas trouvé de magasins ou créatrices qui correspondaient au style que je souhaitais pour mon mariage, à savoir une robe romantique, fluide et moderne. Mais qu’à cela ne tienne, l’Europe est un véritable Eldorado de la robe de mariée ! J’ai trouvé la mienne à Paris, mais des amies ont trouvé les leurs à Barcelone, à Marseille ou encore à Londres ! N’hésitez pas à aller rencontrer des créatrices en dehors de la Suisse, tout ce que vous risquez c’est de passer un chouette weekend entourée de personnes que vous aimez à aller manger dans de petits restaurants et faire les boutiques !

 

 

On prend son temps… mais pas trop

Que l’on trouve sa robe chez une créatrice ou dans une boutique, le délais pour la réaliser est d’environs 6 mois. Le délais pour prendre un premier rendez-vous peut aussi être relativement long (2 à 3 mois, parfois plus). Ma recommandation serait donc de commencer vos essayages 1 an avant votre mariage.

Les nouvelles collections sont dévoilées en début d’automne. Sauf si vous êtes tombées follement amoureuse de l’une d’entre elles, patientez, cela en vaut la peine ! Sinon, prenez vite rendez-vous, la plupart des modèles ne sont pas reconduits d’année en année…

 

 

Variez les styles

Même si nous connaissons le genre de vêtements qui correspond à notre morphologie, savoir quel type de robe (de couleur blanche de surcroit) nous ira, est une autre paire de manches ! Je pense que cela vaut la peine d’essayer différents styles de robes (taille empire, taille basse, avec manches, sans manches, longues, courtes,…) pour réussir à bien se cerner et savoir ce qui vous va vraiment… vous pourriez être étonnée.

 

 

Et plus généralement…

Fuyez les créatrices ou vendeuses désagréables. Vous n’êtes pas là pour passer un mauvais moment, d’autant plus que vous serez amenée à y retourner souvent.

Les robes disponibles pour les essayages seront soit trop petites, soit trop grandes (en général il n’y a qu’une taille d’une seule robe disponible à l’essayage). C’est difficile, mais il faut faire usage d’un peu de créativité pour imaginer la robe à votre taille. Mais rassurez-vous, vous êtes entre de bonnes mains, faites-leur confiance, c’est aussi leur travail de créer des robes sur-mesure.

Faites autant d’essayages que nécessaire. Il me semble vraiment crucial de trouver la robe dans laquelle vous vous direz “oooooh je suis canonissime !” L’effet “whaou” n’est pas un mythe et il ne pourra être influencé par rien d’autre que votre propre ressenti. Vos proches sont toujours de bons conseils, mais la future mariée, c’est vous 😉

 

 

Pour vous donner une idée du nombre de robes que j’ai essayées, voici ci-dessous une photo de toutes celles qui m’avaient tapé dans l’oeil :

Laure de Sagazan, Elise Hameau, Rime Arodaky, Margaux Tardits, Rue de Seine, Marie Laporte, sont à peu près toutes les créatrices auprès desquelles j’ai cherché ma perle rare. Au final, j’ai longuement hésité entre la robe Dahlia d’Elise Hameau et Suki de Rime Arodaky. La photo de la bio vous donnera sûrement une idée précise de la robe que j’ai finalement choisie 🙂

 

Photo de la bio : Julien Navarre

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*